Catégorie : Accueil

VŒUX 2020

Bonjour à toutes et à tous, 

3 vœux pour la nouvelle année,

Tout d’abord notre 1er vœu est destiné à l’ensemble du personnel qui va nous quitter dans les prochaines semaines après des années de bons et loyaux services. Quel paradoxe de voir sur leur visages une forme de délivrance ! Mais on les comprend… compte tenu de la situation de ces dernières années. Nous leur souhaitons, quels que soit leurs projets, retraite ou reconversion, un apaisement et une pleine réussite de ceux-ci. 

Notre 2ème vœu est tourné vers l’ensemble des salariés dont les postes ou les centres ont été supprimés, vers tous ceux qui ont exprimé des souhaits de départ insatisfaits et pour lesquels aucune solution ou aucun accord n’a pu être possible à ce jour. C’est un sentiment d’injustice et d’iniquité qui nous anime : des délais trop courts, des quotas de places au départ insuffisants, de nombreuses erreurs relevées dans les remontées d’informations, font que se joue là un drame RH dont nul n’est conscient des suites. L’Afpa et surtout sa gouvernance ne doivent absolument pas vous laisser tomber. Ces frustrations, ces traumatismes doivent immédiatement dès 2020, se substituer par un nouvel avenir, plus sûr, plus fiable. 

Notre 3ème vœu concerne enfin l’ensemble du personnel qui reste à l’Afpa. Nous restons avec vous et nous nous battrons. La CFE CGC sait que le chemin qui mène à la réussite nécessite des changements. Pour l’Afpa, pour vous, dès la mise en place du CSEC, dès la 1ère réunion d’agenda social, la CFE CGC exprimera des souhaits immédiats d’ouverture de négociation sur les sujets portés durant la campagne et souhaités par près d’un tiers des salariés. La CFE CGC restera très attentive à la faculté de la direction à pouvoir donner suite à nos demandes. Nous savons que les négociations peuvent durer des mois, tant le travail est lourd, complexe, fastidieux, mais que sur le terrain, le travail des salariés l’est tout autant et de ce fait mérite une réponse positive en terme tangible dès la fin de l’année 2020. 

Mieux vivre, avoir du sens, être un EPIC qui soit le bras armé de l’Etat et non désarmé dans la lutte contre l’exclusion sociale nécessite une reconsidération pleine et entière des fondamentaux de notre exercice professionnel : C’est ce message que nous porterons à la gouvernance, dès que les instances du personnel (CSEC et CSEE) seront mises en place.

A ce sujet, nous félicitons les échanges constructifs qui ont prévalu entre les organisations syndicales et permis d’aboutir rapidement à un accord constitutif du premier CSEC. Il devrait avoir lieu le 28 janvier.

Aux salariés, la CFE CGC s’engage à parler avec intégrité et transparence, considération nécessaire à la réussite de l’Afpa. Nous leur souhaitons, bonheur, santé et une nouvelle réussite de l’Afpa 

Cordialement

André THOMAS

Président SNPEA

Délégué National Confédéral CFE CGC Pôle Service Public

MESSAGE DU PRESIDENT CFE-CGC Afpa

Bonjour à toutes et à tous,
Les élections professionnelles sont toujours un tournant dans la vie professionnelle d’une entreprise. Elles consacrent en premier lieu la démocratie syndicale, le courage d’opinion, et la liberté d’expression exprimée par le vote. C’est pour cela que nos premiers remerciements vont à l’ensemble des Salariés de l’Afpa qui, malgré une période extrêmement difficile ont exprimé leurs souhaits de changement.
Nous tenons à remercier, et c’est fort légitime, tous les adhérents, tous les sympathisants, tous les électeurs de la CFE CGC qui ont pu bénéficier d’une liberté d’opinion, désormais reconnue dans les 14 établissements.

 De l’avis des observateurs, c’est la 1ère fois que dans l’histoire du syndicalisme en France, et dans une entreprise de taille importante – près 7000 salariés –  une organisation syndicale passe de la 5ème place, non représentative, à la 1ère  avec 29,57% des voix exprimées. C’est le signe fort que les salariés de l’Afpa demandent du changement et de la reconnaissance en terme de sens et d’avenir.

C’est ce 1er message que nous voulons adresser à la Direction Générale et à la Gouvernance : que des choix ne peuvent pas être faits avant les élections et que désormais les choix se doivent d’être constructifs. Notre programme distribué à des milliers de salariés toujours consultable sur cfecgcafpa-avenir.net est clair, lisible, factuel. Sur des sujets précis (Intéressement, Télétravail, Déconnexion, GPEECC) ce programme exprime des souhaits d’ouverture de négociation avant la fin du premier semestre 2020. Car il n’y a plus que 2 issues possibles pour l’Afpa, : la souffrance (ne rien faire) ou la réussite (Agir). C’est cette dernière que souhaite la CFE CGC.  Notre 2 ème message s’adresse à l’ensemble des Organisations Syndicales représentatives et non représentatives. Nous savons tous que les prochaines élections, c’est dans 4 ans. Alors oublions-les ! Au moins durant 3 ans. Inventons, car l’avenir de l’Afpa passe par un dialogue social empreint d’innovation (chapitre 1 de notre programme). Avec celui-ci, nous pourrons sauver ce qui nous unit tous : l’Afpa.

 C’est le message suivant, le plus important. Nous nous adressons à l’Afpa : pour lui dire qu’on l’aime, pour lui dire que nous faisons tout pour qu’elle nous fasse vivre, qu’elle est une partie importante de notre vie, que sans elle, pour nous tous, l’avenir n’a pas du tout le même sens, le même goût, mais que nous possédons toujours les ressources en interne pour repartir de l’avant.

 Ce résultat nous encourage à continuer le combat pour donner un avenir à cette belle entreprise qui a tant contribué au développement des compétences en France. C’est beaucoup de travail, mais seul le résultat que nous cherchons est important, pour l’Afpa qui en a bien besoin, pour la France qui a bien besoin de l’Afpa, pour nos concitoyens qui ne demandent que çà : un accès simple à une formation et inclusion sociale de qualité.

 Très cordialement à vous.

André THOMAS                                                                      

Président SNPEA                                                                     
Délégué National Confédéral CFE CGC                 
Pôle Service Public

COMPTE RENDU DU CCE DES 20 ET 21 NOVEMBRE

Bonjour à toutes et à tous,

Hier 73ème CCE d’une mandature qui aura duré 6 ans au lieu de 3! Et nous sommes passés à 2 doigts de la catastrophe. Sans les élus CFE CGC et leur demandes d’un vote à main levée ( pour que chacun, de chaque OS assume ses responsabilités ) le vote sur de nouvelles demandes de requêtes dilatoires auprès du TGI aurait tourné en la faveur de celles-ci et plongé de l’Afpa dans une interminable attente supplémentaire.

Le vote en information consultation sur le PSE a donc pu avoir lieu et  la CFE CGC a fait ce que des milliers de salariés attendent : en finir avec cette période mortifère et passer à autre chose.

1. Recueil d’avis sur les améliorations du projet de restructuration et de nouveau modèle organisationnel de l’Afpa et ses modalités d’application.
  Pour : CFE-CGC                  Ne prennent pas part au vote : CGT, SUD                     Abstention : CFDT, FO
2. Recueil d’avis sur les améliorations du projet de licenciements économiques collectifs (nombre de licenciements, catégories professionnelles, critères d’ordre, mesures d’accompagnement, convention FNE d’allocation temporaire degresssives )              

  Pour : CFE-CGC                 Ne prennent pas part au vote : CGT, SUD                     Abstention : CFDT, FO
3. Recueil d’avis sur les améliorations des conditions de mise en oeuvre du congé reclassement.

     Pour : CFE-CGC, CFDT        Ne prennent pas part au vote : CGT, SUD                      Abstention : FO

73 ème CCE vous disait-on ! ! A 1,5 jours en moy par CCE et autant de jours de préparation, cela représente 219 jours consacrés au CCE en 6 ans. Pour environ 50 personnes, 1 année passée en CCE !  Certains revendiquent comme bilan ( ?) 200 journées passées à négocier. Une 2nde année sur 6 ans. A négocier quoi ? Des idées nouvelles ? Le refus du PDV que nous proposions il y a 3 ans déjà et que des milliers de salariés attendent ?Dans notre programme de campagne, Michel, l’un de nos élus au CCE, qui était présent hier, vous propose de rénover ce dialogue social en totalité. Il sait que ça commence par là. Les idées sont là : CSE filmé et podcasté pour que les salariés se rendent compte par eux-mêmes de ce qui s’y passe, CSE digitalisé pour réduire les coûts. 

Ø  Découvrez aussi nos autres propositions et les équipes qui les portent : des candidats animés par une dynamique sincère et positive, soucieux de l’intérêt général.

Rejoignez-nous ! Votez et faites voter CFE CGC.             https://www.cfecgcafpa-avenir.net/

LE CCE

Bonne lecture

Verbatim (extraits) :

APEX   : « Sur une période de 5 ans, 1 « ETP CDI » sur 5 a quitté l’AFPA »-« Cette baisse se concentre dans la catégorie des formateurs qui accuse en tendance la plus forte réduction de son effectif. » (…) « Dans un contexte de chute des effectifs, depuis 2013 la rémunération moyenne baisse sur l’ensemble des catégories. On relève également des écarts importants et défavorables aux salariés avec l’inflation sur la période 2013-2018. »-«  Ainsi, sur cette période un écart de 7 points entre l’évolution de l’inflation et celle de la rémunération moyenne apparaît, entraînant une perte du pouvoir d’achat de même ampleur. »-«  Le plan de prévention des RPS est décliné de manière très variable selon les régions. »

C. METTOT DRH : « . Les éléments du Plan de Prévention des Risques doivent être mis en œuvre partout mais nous avons du retard »-«  Les Représentants de Proximité dans les centres porteront les réclamations individuelles et collectives et auront une mission en termes de RPS et sécurité »-«  La mise en place de cette politique de prévention prendra du temps mais des résultats doivent apparaître en 2020″

« 1423 postes supprimés ; 632 postes créés ; 448 postes modifiés ; effectif cible au 31 mars 2020 : 5692″  « On a demandé aux Directeurs de travailler à l’estimation des postes « critiques pour l’activité » « Consultation des CRE 25 26 novembre, dépôt du Plan pour homologation à la DIRECCTE vers le 28 (sous réserves). Nous ouvrons à cette date le volontariat Phase 1 à l’interne et à l’externe. »  « 2ème phase de volontariat du 06 au 17 janvier 2020 si le nombre de départs n’est pas atteint. »

La suite dans les comptes-rendus ci-joints.

Retour sur l’ICCHSCT du 13 novembre 2019

Bonjour à toutes et à tous, l’ICCHSCT s’est déroulée hier, mercredi 13 novembre 2019. Le matin a donné lieu à des échanges plutôt calmes avec quelques hausses de ton. L’après-midi, une demande de suspension de séance a été faite par la CGT et SUD ; demande de suspension mise au vote à main levée. Résultats 37 OUI sur 90 votants

Malgré l’interdiction de la suspension de séance, de nombreux représentants, au mépris du vote exprimé, quittent la salle pour ne revenir que plus tard. Théoriquement, ou plutôt légalement, ils devraient être exclus du vote qui va suivre. Mais non, ils reviennent plus tard au fur et à mesure, et le vote se déroule à bulletin secret !

Vote sur le PSE :         Etes-vous POUR ou CONTRE ?            POUR : 32       CONTRE : 50              Abstention : 5              Nuls : 3

Cet avis va être transmis au CCE, qui sera consulté le 23 novembre. Puis, ce sera au tour des CRE. Dans les résultats du vote, on peut remarquer un jeu de vases communicants entre les différents blocs qui ne sont pas aussi hermétiques que l’on pense : l’héritage du passé. Nous regrettons par ailleurs, que des centres n’aient pas été représentés lors du vote, faute de la présence d’un élu ; celui-ci n’ayant pas informé son suppléant potentiel de sa défection pour être remplacé. Ces centres ont été privés de pouvoir exprimer leur volonté.

FIN DE L’ICCHSCT – A noter : plus de la moitié de la salle a chanté « l’Internationale » pour célébrer leur victoire. Mais est-ce celle des salariés et de l’Afpa ? Pour mémoire, une ICCHSCT n’est pas une instance syndicale, mais une assemblée logiquement représentative de l’ensemble des salariés. Mais rappelons-nous que ces mêmes représentants ont prolongé par 3 fois leur mandat, privant les salariés de toute expression démocratique depuis 2016.

Notre ligne de conduite a toujours été la même : proposer , innover, trouver des solutions pour l’Afpa, changer de syndicalisme

Retrouvez nous sur :https://www.cfecgcafpa-avenir.net/

Compte-rendu du CRE Nord Pas de Calais octobre 2019

Verbatim :  » L’AFPA doit reprendre une position dans l’écosystème »- « A ma nomination, beaucoup de demande de contact pour prise de rendez-vous ont été faites (une quinzaine par semaine) »-« Même si la question du pourquoi se pose, nous devons être rassurés, l’AFPA est attendue, ce qui est un point positif. »-« Plusieurs échanges ont déjà eu lieu avec Xavier BERTRAND, un rendez-vous est prochainement en cours. »«  Concernant les centres AFPA qui ferment, cette décision a été prise au moment du plan de transformation. Après il y a des projets et nous essayons de repositionner les collaborateurs. »- « A mon arrivée, je n’avais pas prévu la difficulté sur le sourcing »-« C’est une bataille et LE véritable problème actuel »-« c’est l’affaire de tous à l’AFPA. »-« il en ressort que le problème est plus organisationnel. »- « Les UIMM et les CFA ne remplissent pas leurs sessions »-« Il faut travailler avec eux »Afpa Villages«  ce ne sera pas Afpa village, mais village de « quelque chose », comme village de la formation (centre formation dédié à la ville, village de l’emploi : garage solidaire, mission locale, interim installé), village de l’inclusion (bailleur, crèche solidaire, centre médical à destination des pers défavorisées …). »« Toutes les anciennes maisons des directeurs(trices) seront remises à la location »- » Des audits seront également effectués dans les centres »- « Réinstaurer le rituel managérial est important (groupe de travail, réunion direction, équipe de proximité …). »« Pour les futurs CSE, une demi-journée de présence est prévue. »Budget« L’Estimé est 3k417 et le réalisé de 3k405″-« 90k€ budget estimé/ ETP-réalisé à fin aout 85k€ ETP »-« retard sur l’objectif de prépa compétences (-283k€)Elections :« Pour les hauts de France, 14 titulaires et suppléants sur HDF avec la proportion homme / femme. »

SNPEA © 2016