Catégorie : Hauts de France

Compte Rendu CRE du Nord Pas de Calais septembre 2017

Vous trouverez ci-dessous le déroulé du Comité Régional d’Etablissement, sans les commentaires ni les interprétations des Organisations Syndicales, laissant ainsi uniquement place aux propos et informations de la Direction Régionale. Les sujets abordés : le plan de réduction des frais de fonctionnement d’ici la fin de l’année, leur détail, les effectifs.
Mais avant de le lire, nous voudrions vous dire ceci :
On connait le patrimoine génétique de l’AFPA en matière de décision politique : l’attente. En 2012 « nous » avions attendu qu’on nous sauve. Rappelez-vous, le retrait de Dexia, l’octroi inespéré des obligations de 220 M€ que nous n’avons  toujours pas commencé à rembourser d’ailleurs. Mais 5 ans après, cette victoire apparait finalement comme un leurre, car notre schéma organisationnel, RH et managérial est encore inspiré de ce système « associatif », et depuis, notre spirale récessive ( baisse des CDI et perte financière – les 2 étant liés ) n’a jamais cessé.
Notre niveau de perte actuel, supérieur à 2012, qui alimente nos encours bancaires, est protégé momentanément par le statut d’EPIC. On peut vraiment s’en féliciter car sous statut associatif il eut pu en être autrement.
 La jurisprudence en règle générale dit qu’« Une garantie d’emprunt implicite est automatiquement accordée à tous les établissements publics, car l’État est indéfiniment responsable de leurs dettes.».
 «En règle générale », pourquoi ? parce que rien n’interdit – et l’histoire de certains EPIC nous l’a prouvé – un conseil d’administration, composé essentiellement des représentants de l’Etat de transformer un EPIC en Société Anonyme. Précisons que ce n’est pas du tout dans les tuyaux aujourd’hui. Mais pour la CFE CGC un syndicalisme de performance doit s’accompagner de prospective et d’hypothèse de travail. C’est complémentaire à toute autre forme de syndicalisme.
 Pour éviter cela, nous avons 3 ans. C’est vraiment très court.  L’opportunité du Grand plan d’investissement ( les 14 Milliard Euros annoncés dans la presse qui sont issus du PIA)  doit nous permettre de rénover notre culture interne et d’être ambitieux. Encore faut-il que l’AFPA puisse faire au gouvernement actuel les propositions ad hoc dont il a besoin. C’est que nous saurons dans les semaines qui viennent.
 
Votre Equipe Régionale : 
André Thomas  DSR – Carole LOGEZ DSE Dunkerque Hazebrouck
Vincent MESTDAGH DSE DR – Jean Marie LARIVIERE DSE Valenciennes Maubeuge
Xavier LHERBIER DSE Calais – Pascal VERBEKE DSE Lomme

Déroulé du CRE Nord Pas de Calais de Juillet 2017

Cher(e)s collègues,

Vous trouverez ci-dessous le déroulé du Comité Régional d’Etablissement, sans les commentaires ni les interprétations des Organisations Syndicales, laissant ainsi uniquement place aux propos et informations de la Direction Régionale.
Les sujets abordés : Le référencement d’HEPTA + suite à l’appel d’offre du conseil régional, KAIROS, le projet HOPE pour les demandeurs d’emploi sous le statut de réfugiés
Et maintenant le plus important : S’engorger de soleil, prendre soin de sa propre paresse, respirer avec des proches que l’on aime, s’investir en des choses inutiles qui nous décontractent, escalader des secrets de détente, lire, rire, courir, déambuler gastronomiquement, etc etc etc. Faites ce que vous voulez, mais surtout profitez de vos vacances pour être rayonnants et joyeux car je pense que, quelles que soient les circonstances nous l’avons toutes et tous bien méritées.
La CFE CGC vous souhaite de très bonnes vacances

Bonne lecture : CR CFE CGC du CRE de Berck du 18 juillet 2017

Compte rendu du CRE Nord Pas de Calais Mai 2017

Nous retenons de ce CRE, la reconduction de la subvention à destination des stagiaires afin qu’ils bénéficient des services de l’AFPA en matière de restauration et d’hébergement. Ce sera validé par un vote au Conseil régional, au vu de l’engagement du président du Conseil Régional. Autre bonne nouvelle : l’AFPA sera retenue nationalement par un pool de 6 OPCA sur le projet HOPE ( accueil + formation du public Migrant) pour un montant direct de 10 Millions d’€ et presque autant sur le volet de la formation. Avec des retombées régionales.
Notre participation à la déclaration intersyndicale n’est valable que sur la forme, le principe d’intersyndicale obligeant nécessairement à « composer ». Par contre, comme nous l’avons signifié en CRE, la rumeur peut devenir, en elle-même, aussi délétère de que ce qui l’a prévalu. Car elle divise beaucoup plus les salariés qu’elle n’apporte un réel éclaircissement… en laissant « croire que…. etc. ». Et elle devient alors là une responsabilité réciproque.
Le principe d’attribution de primes dans une structure affichant des pertes colossales nous laissant pantois, nous préférerions installer un système d’intéressement partagé, négocié, et de fait connu de tous (CCE de décembre 2016)
Nouvelle du jour : la décision du décalage du transfert des salariés vers les filiales. Il ne s’agit pas d’une remise en cause du processus de transformation même si des raisons techniques sont évoquées. Comme nous le signifions depuis plusieurs mois, le temps de la mouvance politique actuelle et la mise en place de certains exécutifs, ne freinent pas notre transformation mais les prises de décision inhérentes à celle-ci. L’objectif de Bercy, étant, on peut le supposer, de ne pas à avoir à actionner notre garantie prétendument « illimitée ». A nous de nous rendre crédibles à leurs yeux…
Bonne lecture.
Déclaration CFE CGC sur l intéressement pour l’EPIC et ses 2 filiales

CR CFE CGC du CRE de Calais du 16 mai 2017

Compte Rendu du CRE Nord Pas de Calais 20 décembre 2016

« Les organisation syndicales se sont prononcées « Pour » ou « Contre » le projet de transformation statutaire lors du CCE du 26 octobre. Seule la CFE CGC s’est prononcée « Pour », mais avec des réserves et des propositions majeures. Toutes les autres « Contre ». De fait, nous ne comprenons pas pourquoi un vote au CRE Nord Pas de Calais a demandé de pouvoir supporter financièrement les frais de déplacements des élus et des représentants syndicaux du CRE, au CCE qui s’est tenu le 20 décembre à Montreuil.  Résultat du Vote des élus titulaires : OUI   Si nous avions eu une voix titulaire nous aurions voté « contre » estimant que cela relevait plutôt d’un mouvement d’humeur et de grève et non d’un travail de co construction de projet déjà entériné par la loi.
lire le CR : cr-cfe-cgc-cre-roubaix-du-20-decembre-2016
SNPEA © 2016