Catégorie : Hauts de France

Compte Rendu du CRE Nord Pas de Calais Mai 2019

La CFE CGC par son représentant  au CA vient d’apprendre qu’un Conseil d’Administration (CA) est programmé pour le 20 juin. Comme à chaque date importante ( Vote sur l’EPIC, Orientations stratégiques, annonce du PSE ), pour des raisons de confidentialité et exécutives, un CCE sera vraisemblablement programmé sous 24 h autour de ce CA. De fait le dépôt du dossier à la DIRECCTE devrait être effectué au plus tôt dans les 2 semaines qui précèdent et au plus tard après l’information consultation en CCE. Nous avons toute l’ambition de croire que les propositions que la CFE CGC a  faites, sur ce que qui est notre cheval de bataille depuis 3 ans ( PDV puis plus tard… le redéveloppement stratégique, on en reparlera ) seront retenues. Et notamment des propositions précises à ce sujet ( Portage salarial, rachat de trimestre, tuilage, etc , voir déclaration CFE CGC du CCE du 11 avril ).

Autre informations :

1 – Le jugement en délibéré au Tribunal d’Instance de Montreuil sur le futur périmètre des CSE a été prononcé  et rendu en date du 09 maiIl est convenu par le Tribunal d’instance de Montreuil ce qui suit :

  • 1 CSE pour le siège,  la DIFQ et les itinérants
  • 13 établissements distincts (=13 CSE) correspondant aux 13 régions administratives comprenant l’ensemble du personnel de l’UES, c’est à dire les salariés rattachés à l’EPIC, et aux 2 SASU AE et AAE

2 – Ci-joint un article des Echos qui parle de l’AFPA

3 – Après l’annulation de la réunion de négociation sur les élections professionnelles du 15 mai ( la CFE CGC était seule présente, les autres OS étant malheureusement indisponibles ou occupées) , la deuxième réunion programmée le 29 mai a été annulée pour d’autres motifs (le jeudi de l’ascension le lendemain qui « complique » la semaine …même si la CFE CGC s’est déclarée pouvoir être présente). Bonne nouvelle, une autre réunion est programmée le 06 juin….Espérons qu’il y ait du vent ce jour-là…

Bonne lecture  Compte Rendu du CRE Ordinaire de CALAIS du 21 MAI 2019 VF

Compte Rendu du CRE Nord Pas de Calais 19 Avril 2019

Cher(e)s collègues,                                                                                                                                 
Nous vous transmettons, le déroulé factuel du Comité Régional d’Etablissement sans commentaires ni interprétations. Un CRE assez bref ( fin 15 h 30 ).
 A notre avis le verbatim peut suffire à la lecture. Les soucis de l’AFPA et de ses salariés étant toujours liés à un éclaircissement des décisions nationales qu’ils attendent. Car il n’y a rien de plus terrible que de ne pas savoir. 
Directeurs de centres  : SG : « Douai Cantin :  nous avons dû recourir à un intérim de poste confié à Yves COUSIN. »-« Mme Florence MARTIN, de prendre la direction des centres de Calais et de Dunkerque »-«  Même s’il s’agit d’intérim d’un point de vue contractuel, je m’inscris dans une longue durée, voire une très longue durée. »-« M BOS, Directeur du centre de Liévin démissionné »-   Appels d’offre Pôle Emploi : « La date de remise des réponses est prévue pour le 25 avril »-
CEP : « Un appel à candidatures vient d’être émis pour venir abonder les 4 opérateurs historiques »-« On réfléchit à pouvoir se positionner en appui d’une structure porteuse et non pas devenir le porteur exclusif de l’activité CEP.
Projets de centre : « Demain, l’ensemble des DC des régions HDF Occitanie et GE sont accueillis au siège pour expliquer la démarche en matière de projets de centres. »
Présentation de HR Consultancy – Propos des consultants :  « Il est possible d’être reçu dans les agences HR Consultancy ou les agences Randstad à la demande des salariés »-« « Sur la base de mon expérience et de milliers de personnes accompagnées, il y a  peu d’échecs en terme de solutions durables »-« Souvent  on  a environ 60% de reclassement en CDI sur l’ensemble du teritoire national sur une durée de 8 à 9 mois » 
Ø  « Sur le plan comptable en ce qui concerne l’AFPA, sur l’ensemble du territoire  400 entretiens ont été réalisés (dont 90 % en face à face)  au 12 avril (sur 1  semaine), les 1ers entretiens ayant démarré le 08 avril, –  30 sur la région HDF. »
 Situation économique : « 85 % d’atteinte des objectifs de fin de période en HTS, ce qui représente 17 % du budget annuel »-« 10 Millions d’€ de réalisé cumulé à fin février sur 66 millions en fin d’année
Investissements : « Les règles d’imputation comptable depuis que nous sommes EPIC sont très rigoureuses »-« On constate un certain épuisement derrière les procédures. Mais Il ne faut pas se mettre de pression inacceptable. »
Prépa compétences :  « 3141 personnes ont été reçues par Pole Emploi. Sont arrivées dans les centres : 1445 personnes. Mais la volumétrie attendue dans les centres est de 3800 personnes qui suivront une prescription Prépa compétences. »
Effectifs : 16 départs en retraite depuis le début d’année, 3 démissions et 6 licenciements pour inaptitude »
  

Compte Rendu du CRE Nord Pas de Calais du 19 mars 2019

Nous vous transmettons, le déroulé factuel du Comité Régional d’Etablissement sans commentaires ni interprétations. Un CRE assez bref ( fin 16 h 00 ) marqué par l’échange avec les collègues de Berck qui nous ont présenté toutes leurs inquiétudes légitimes.
 A ce jour et à notre connaissance, la Directrice Générale n’a toujours pas déposé le dossier de PSE à la DIRECCTE. Le délai maximum qu’elle a pour le faire ( dit « délai raisonnable »)  est de 2 mois.  Selon nous, il s’agit là d’une reprise en main sur la gestion du temps et donc du pouvoir de décision. Ce dernier pouvoir n’ayant pas été saisi durant 4 mois, par les organisations syndicales, sinon vraisemblablement, pour faire une forme surenchère dilatoire inappropriée, elle a invité dans un mail en date du 11 mars, toutes les organisations syndicales le désirant, à venir améliorer le projet.
Nous lui avons répondu  en ces termes :
 « Madame La Directrice Générale,
 Dans une environnement législatif, technologique et social en pleine évolution, la CFE CGC a toujours eu le soin de présenter ses doléances en fonction de l’intérêt des salariés de l’AFPA à s’inscrire , avec avantage, dans un avenir renforcé et stable pour l’AFPA.
 Dans le courrier adressé à l’ensemble des salariés cet après-midi , la CFE CGC se félicite de voir que certaines de nos hypothèses de travail sont reprises. En effet, nous militons depuis un certain nombre d’années pour la mise en œuvre d’un plan de départ volontaire. Dans cette hypothèse, qui doit conjuguer à la fois
 –  le respect et la liberté de chacun d’un côté,
–  l’innovation stratégique et RH de l’autre,
–  l’intérêt de l’entreprise par ailleurs ,
 nous pensons que si nous pouvons créer  des espaces de travail motivants et confortables pour l’ensemble des salariés, nous gagnerons, tous ensemble, le futur pour l’AFPA.
 Nous acceptons, en conséquence, de participer à des rencontres, auxquelles vous voudriez bien nous convier, pour travailler sur l’objet énoncé en tant que tel, à savoir « améliorer le projet » 
La déclaration sur l’égalité FH : Déclaration CFE CGC sur le rapport Egalité Femme Homme VF
 

Compte rendu du CRE Nord Pas de Calais février 2019

Verbatim : « le PACTE régional a été signé entre la ministre du travail et le président de la région »-« Dans le cadre du PACTE, l’État versera 745 millions d’euros à la Région (coûts pédagogique et rémunérations) sur les 4 ans à venir, afin de former 52 000 personnes éloignées de l’emploi par an, au lieu des 30 000 personnes que la Région aurait formées sans cette signature »-«  L’AFPA a reçu 24 000 stagiaires en 2018, dont 1 300 dans le domaine du numérique. »-« POINT QVT : Une référente régionale Laure CAZAU »-« Informations budget Haut de France 2019 : Sur tous les chapitres, nous sommes réellement dans une baisse très significative sur 2019. » -« Il est prévu que le ratio de CA par ETP après avoir atteint son plus bas en 2019 retrouve son niveau initial de 102K€/ETP en 2021 » 

Compte-rendu du CRE Nord Pas de Calais – Berck 20 novembre 2018

Ci dessous le déroulé factuel du Comité Régional d’Etablissement sans commentaire ni interprétation.
Un CRE assez bref ( fin 15 h 30 ) marqué par une suspension de séance où les collègues de Berck nous ont présentés toutes leurs inquiétudes légitimes.
 
Verbatim : « je renouvelle ma demande pour que vous reveniez à la table des négociations »-« L’AFPA doit s’adapter à un nouvel environnement qui est celui du marché de formation professionnelle et de la réforme en cours »-« Le 10 décembre prochain avec Hepta nous aurons une visibilité sur 2019 »-« Le CR a essentiellement travaillé avec les branches professionnelles pour, car c’est sa ligne directrice »-« il y a, dans notre région, de la bienveillance politique qui est somme toute conjoncturelle mais qui ne nous donne pas les solutions sur des problèmes structurels. »-« Prépa compétences :  3500 Demandeurs sont visés par cette mesure. Elles ont été utilisées pour 898 d’entre elles »-« Malgré tout le taux de réalisation est insuffisant pour atteindre l’objectif à fin mars. Si on continue à ce rythme on sera à 2000 fin mars, ce qui n’est pas envisageable »-« SIEG : Le SIEG est souple. Sur Valenciennes, la durée moyenne est de 71 h »-« Notre coût pivot est de 2340€  par parcours en moyenne en intégrant de la formation en centre et en entreprise 
Un outil de suivi des parcours  a été mis en place : PANDA. »-« Pour information, le PACTE va concerner 740 M€ pour 4 ans »-«  15 personnes sont concernées par des promotions au 30 juin 2018 dont 2 personnes ayant des désignations ou des mandats syndicaux »-  « Régularisation au titre des subventions pour les œuvres sociales pour 2017. »-« C’est l’unité DIRECCTE IDF qui est désignée compétente pour la validation ou pas du PSE. »
 
Les résultats du sondage sur la reprise ou pas des négociations, vous seront communiqués la semaine prochaine
 
 
 
Votre Equipe Régionale :
 
André THOMAS  DSR – Carole LOGEZ DSE Dunkerque Hazebrouck Véronique BECQUE DSE DR
 Xavier LHERBIER DSE Calais – Pascal VERBEKE DSE Lomme – Christiane PIETRZACK DSE Valenciennes

Compte Rendu du CRE Nord Pas de Calais septembre 2018

Cher(e)s collègues,                                                                                                                               
Nous vous transmettons, le déroulé factuel du Comité Régional d’Etablissement sans commentaires ni interprétations,  laissant ainsi uniquement place aux propos et informations de la Direction Régionale. 
 Verbatim :
 » le résultat net est passé de -41 417 k€ en 2016 à -33 751 k€ en 2017(résultat qui comprend la quote-part du siège). »- » Néanmoins, au niveau national, le résultat net de l’AFPA est très dégradé avec un fort niveau d’endettement »–  » La politique actuelle de la région évolue vers des appels d’offres au coup par cou »- » Malgré tout nous sommes dans une situation de reprise de commandes avec 15 000 places  sur 3 programmes dont la dynamique vers l’emploi soit 420 parcours pour 1M€ avant le 31 12″- » SIEG est un marché d’une durée de 5 ans. »- » Prépa Compétences  (PC) :  7 nouveaux centres en septembre »-« L’action n’est pas vendue à l’heure mais à la demi-journée »- « Eura texchnologies : Le centre de Roubaix s’est positionné avec succès contre des concurrents directs de type Simplon ou Open Classroom » – « pas de trou de système comme on le craignait entre le CIF et le CPF en 2019 « –
  » il y avait 3 ou 4 formateurs sans activité avant les vacances estivales. Mais à ce jour, il n’y en a pas. »–  » Signature d’un accord sur le télétravail au mois de juillet – mais condition de validité non remplie »- » Egalité homme femme: engagement unilatéral de la direction d’une année du 15 09 2018 au 15 09 2019″
Votre Equipe Régionale : 
André THOMAS  DSR – Carole LOGEZ DSE Dunkerque Hazebrouck –

Compte rendu du CRE Nord Pas de Calais du 17 juillet 2018

Il nous apparaît  important de vous relater que hier, le 18 juillet, devant le Comité Action Publique 2022 (CAP 2022)  , le 1er Ministre  a relaté qu’une concertation sera conduite à la rentrée entre l’ensemble des acteurs du service public de l’emploi.  A cette occasion la Ministre du Travail a présenté son plan de transformation Action Publique 2022 afin « d’améliorer l’accompagnement des demandeurs d’emploi vers le marché du travail ». 
 
L’exécutif plaide, enfin, pour la « poursuite de la modernisation du système de formation professionnelle, et notamment de l’Afpa, pour mieux répondre aux aspirations des individus et aux besoins en compétences des entreprises ». Des décisions seront arrêtées à ce sujet lors de la finalisation du plan stratégique de l’établissement public qui devrait intervenir à l’automne. Ces transformations « devront s’accompagner d’un renforcement de l’approche territoriale », notamment en lien avec les régions. Le Premier ministre proposera avec la ministre du Travail une concertation aux collectivités territoriales concernées.
 Verbatim :
Sous activité :   «La sous activité repose sur le constat que le formateur a moins de 5 stagiaires. La question ne se pose pas en nombre de stagiaires par formateur mais en termes de chiffre d’affaire. « L’idée est de rentrer dans une démarche d’information systématique de la plate-forme d’activité pour que le sujets soient portés nationalement ».
 SIEG :  « Le SIEG concerne 3 programmes d’actions :  nous sommes retenus  pour Formation Dynamique vers l’Emploi- 4500 parcours. 9% de pénétration sur un marché sur lequel nous n’étions pas.   -Sur 15 centres proposés nous sommes retenus sur 11 centres- Il y avait 3000 commandes  pour lesquels Hepta + bénéficiait de 2000 commandes.
l’AFPA pèse 40 % de Hepta + »  « Seuls les sites d’Amiens et de Compiègne ne sont pas retenus »
Bilan financier  :  « Les chiffres au 30 avril 2018 comparés à la même période sur 2017 – Un CA en nette baisse : 21 Millions d’€ au 30 avril 2018 au lieu de 34 Millions d’€ au 30 avril  2017 »
Un résultat net négatif de – 10 Millions d’€ au lieu de – 3 Millions d’€ »-« Sur le public salarié, augmentation globale de 10%.
La filiale entreprise :  augmentation de 48% sur le segment de l’alternance. Entrées CIF CDI :  nette augmentation 164 entrées en 2018 contre 105 en 2017 –
Reconduction du plan intergénérationnel :  « Autorisation d’absence rémunérée possible de 2 mois si les salariés déclarent avant le 31 12 2018 leur intention »
Promotions :   « 18 en 2017 sur un total de 318 au niveau national, ce qui est très faible (5%66) –  15 promotions en 2018 (jusqu’à fin juin) »
  

Compte-Rendu du CRE Nord Pas de Calais mai 2018

Nous vous transmettons, le déroulé factuel du Comité Régional d’Etablissement sans commentaires ni interprétations,  laissant ainsi uniquement place aux propos et informations de la Direction Régionale.  Un CRE sans trop de relief dans la mesure où face à une certaine sous-activité latente, l’AFPA attend avec impatience la mise en  oeuvre du PIC dans les régions et la déclinaison opérationnelle des nouvelles orientation stratégiques ( sur décision du gouvernement à notre égard).
 
Verbatim : « le Conseil Régional a affirmé sa volonté de moderniser son mode d’affichage des formations devant l’importance des besoins à venir. +17000 places de formations supplémentaires seront dégagées sur des publics infra 5, 5 et 4 – Nul n’est propriétaire de sa formation – La logique reste basée sur la polyvalence et la mobilité des dispositifs car les commandes restent aléatoires – Un CA en nette baisse : 15 Millions d’€ au 31 mars (pour un objectif de 19M€) au lieu de 26M€ au 31 mars 2017 – L’activité d’AFPA Entreprise est par contre en augmentation avec +4,4% entrées stagiaires au 31 mars – Les entrées CIF CDD voient une nette augmentation 46 entrées en 2018 contre 17 en 2017 – Les entrées CIF CDI voient une nette augmentation 133 entrées en 2018 contre 65 en 2017 – Le taux de réussite au titre reste quasiment constant : 79,6% en 2018 contre 80,3% en 2017 « 

Compte -rendu du CRE Nord Pas de Calais avril 2018

Verbatim : « Les orientations stratégiques ont été arrêtées et votées au conseil d’administration. Cette date du 5 avril a été une date très importante pour l’avenir de l’AFPA » . « la création une AFPA plus inclusive socialement. Afpa Village doit être un lieu de capitalisation des initiatives d’action publique ». « On doit se questionner sur le devenir des dispositifs qui ne sont plus achetés par les régions. » « Quand on entend des plans de licenciements et de fermeture de centre, nous ne sommes pas du tout dans ces options là et particulièrement dans la région. Je suis très ferme sur le sujet « .  « Par rapport à tout  ce qui a pu être dit ou écrit, il n’y a eu aucune décision de PSE ou de PDV. ».  
« 
le Plan Investissement Compétences – PIC -« doit permettre »  de  mobiliser une partie du personnel sans activité vers le métier d’’accompagnement sur lequel l’Etat à travers le PIC compte investir. » . « On travaille sur une hypothèse de 3000 prestations au second semestre à ce sujet. Et de 30 000 au niveau national. » 
 » Par contre il faut convenir que nos locaux sont à repenser et que parfois il vaut mieux recompacter nos centres pour faciliter leur exploitation,  concentrer les charges fixe »
.
« 
Les salariés protégés sont toujours affectés à l’EPIC. Mais ils ont toujours un contrat de travail, une mission, un périmètre qui restent inchangés. ». »si on  n’a pas de commande publique, y a-t-il un intérêt de programmer une action dans laquelle il n’y aura que 3 ou 4 CIF par exemple ? ».
« Il faut développer une capacité à s’interroger  sur notre manière de développer et anticiper l’arrivée du CPF monétisé qui entrainera bcp de demandes individuelles ». 

« Le travail de note d’opportunité va demander d’inclure les commerciaux dans un travail collaboratif car tous les marchés sont imbriqués. 
Autres sujet, les élections : Soudainement, la semaine dernière, 4 OS nationales ont réclamé  la présence du Président de l’AFPA aux réunions de négociations électorales comme point incontournable à la tenue de ces réunions. Pour avoir participé à une 30aine de réunions depuis 2 ans qui  n’aboutissent à peu, nous nous étonnons que
1 – Cette demande n’arrive que maintenant.
 Que certains considèrent qu’un président de l’AFPA ( M VERDIER, pour ceux qui l’auraient oublié), dans un groupe de + de 7000 ETP qui perd 150M€ par an ( 723M€ sur 5 ans dans le rapport de l’IGAS) n’ait pas d’autres chose à faire que d’assurer un calendrier électoral sans cesse repoussé par ces OS elles-mêmes.  
3 – Que la perte de 250 ETP syndicaux ( dues à la fusion des régions, loi travail) n’est pas étrangère à ces demandes
 
Souvent des salariés nous disent ceci «  on n’a jamais vu autant de RH et de syndicalistes qu’à l’AFPA s’occuper des autres, alors que les gens souffrent. C’est bien la preuve que cela ne marche pas ! ». C’est bien aussi le signe que l’organisation, le système  sont à revoir ou à changer.
Si nos 2 ex présidents de la République avaient agi ainsi en repoussant les échéances, on peut parier qu’ils seraient toujours présidents.
 Vive la démocratie
 
 
Votre Equipe Régionale : 
André THOMAS  DSR – Carole LOGEZ DSE Dunkerque Hazebrouck – Véronique BECQUE DSEDR
 Xavier LHERBIER DSE Calais – Pascal VERBEKE DSE Lomme – Christiane PIETRZACK DSE Valenciennes

 

 

 

SNPEA © 2016