CCE +EXTRAORDINAIRE+ LE 18 OCTOBRE

Cher(e)s Collègues,

Après vous avoir annoncé la tenue du Conseil d’Administration jeudi 18 octobre à 10 h , nous venons d’apprendre, hier, en fin d’après-midi qu’un CCE extraordinaire se tiendra au même moment et à la même heure avec pour unique objet comme indiqué dans la convocation : « Remise en séance de documents relatifs à un projet de réorganisation de l’AFPA »
Comme l’avait annoncé la ministre au mois d’avril, le plan d’entreprise devait être présenté à l’automne. Nous y sommes.  Espérons que le gouvernement » prenne ses responsabilités de sens, d’action et de respect à notre égard. »
Souhaitons que notre engagement collectif et nos actions depuis 3 ans puissent être entendus pour que l’AFPA à l’aune d’une réforme de la formation professionnelle sans précédent, historique depuis 50 ans, bénéficie d’investissements et d’une voie d’activité fiable qui correspondent aux enjeux sociétaux de demain.

En ce moment où nous écrivons ces lignes, nous nous garderons bien de supputer sur des hypothèses maladroites, pour attendre, comme il se doit, ce qui sera remis sur la table, le jeudi 18 octobre, à des fins d’analyse objective. Depuis 3 ans, la CFE CGC n’a eu de cesse de proposer des pistes, de soumettre des idées, d’essayer de donner une image positive de ce que nous pouvons offrir de meilleur, et de voter en toute lucidité sur des choix rationnels. L’EPIC par exemple, qui nous sauve d’une liquidation judiciaire. Le seul regret, c’est qu’on ne nous ait pas entendu, et qu’on ait attendu 3 ans et des centaines de millions d’euros de perdus pour se rendre compte du désastre.
Certes on ne refait pas l’histoire. Mais s’il y a une seule dont la CFE CGC est  convaincue, c’est que l’énergie qui se dégage d’entre vous, de vos actions, de votre investissement sans faille, dans chacune de vos fonctions et dans chacun de vos secteurs d’activités, de l’image professionnelle et sincère que vous donnez dans vos établissements respectifs, doit aboutir nécessairement à construire quelque chose de nouveau, de sain et de fiable. Car l’histoire ne s’arrête pas là.

Pour l’AFPA. Et ceci est notre force.

Bien à vous tous

SNPEA © 2016