CCE extraordinaire du 18 octobre : Présentation du PSE

Vous trouverez ci-dessous le déroulé du Comité Central d’Entreprise du 18 octobre 2018, sans les commentaires ni les interprétations des Organisations Syndicales, laissant ainsi uniquement place aux propos et informations de la Direction Générale.
VERBATIM : « Fermer  13 centres principaux et 25 centres associés »-« -1541 postes CDI horizon 2020 »-« + 603 postes en CDI sur des nouveaux besoins »-« Modification de  454 postes (445 assistants de formation en mutualisant 4 postes : AT / Ass Gestion / Ass Sourcing et Ass Commerciale »-«  Accompagner la croissance du CA par de nouveaux recrutements »-« Favoriser 600 départs en retraite »-« Modification de  454 postes (445 assistants de formation en mutualisant 4 postes : AT / Ass Gestion / Ass Sourcing et Ass Commerciale » –
« Centres principaux concernés : 
Ø  AURA : Lyon RIlleux – Aurillac-  Le Puy en Velay                              
Ø  Bourgogne FC : Nevers                                               
Ø  Centre : Chateauroux
Ø  Champagne : Reims
Ø  Nouvelle Aquitaine Bordeaux caudéran –  Agen – Le Vigeant
Ø  PACA : Gap – Istres
Ø  Pays de Loire : Angers – Le Mans »
«  Capa autofinancement restaurée sur période 2016-2021 » -« + 128 M CAF à l’horizon 2021 »-« +23 millions d’euros en investissement »
 L’AFPA n’a pas perdu 700 M€ en 1 jour, ni même en un 1 an.  
 
C’est pour cette raison que seule contre tous, la CFE CGC a voté pour l’EPIC en décembre 2016 tout en demandant déjà à l’époque un plan Marshall RH et patrimonialQue de temps et de centaines de millions d’€ de perdues au détriment du public bénéficiaire et des salariés.
 
La CFE CGC a pour seule conviction, l’AFPA de demain, croit en elle, en condamnant ce qui se passe aujourd’hui et le tribut que paient les salariés, suite aux erreurs passées.
 
SNPEA © 2016