Compte-rendu du CSE Central extraordinaire du 27 février 2020

Un CSEC marqué par l’annonce du maintien en activité pérenne des centres de Reims, Le Mans, Istres, Le Vigeant et Agen, d’un bilan provisoire CNES et d’un débat sur les frais de déplacement.

Ce CSEC fait suite à une réunion d’agenda social où la CFE CGC a rappelé ses demandes d’ouverture de négociation sur les sujets exprimés lors de la campagne des élections professionnelles.

Verbatim du CSEC :
« Les 5 sites suivants ne fermeront pas : Istres, Agen, Le Vigean, Reims, Le Mans. »-  « Les 5 projets permettraient +5.3M€ d’EBE en 2023. »-« Cette stratégie de village a embarqué les collectivités territoriales dans une stratégie partenariale »-« On peut obtenir un regain de confiance qui se caractérise par des nouvelles commandes »-« Nous sommes dans un nouveau climat de confiance avec Bercy »-«  Les CSEE vont être consultés pour les modalités d’information aux salariés »-« Pour les salariés dont le départ volontaire ou mobilité interne est déjà acté, ils conservent le bénéfice des mesures d’accompagnement ou maintien d’emploi sur le centre. Aucun licenciement ne sera signé car l’objectif de la DG est « La sauvegarde de l’emploi »
CNES : « 2 474 candidatures à la mobilité interne pour 1 150 candidats »-« 542 candidatures validées à date dont : 97 candidatures sur les postes ouverts à la substitution »-« 134 candidatures acceptées par les salariés suite à la CNES du 11 février (suite à 20 désistements) »-« 311 candidatures validées les 24,25 et 26 février »

SNPEA © 2016