« En direct du CCE extraordinaire du 16 janvier 2019 »

Bonjour attristé à toutes et tous,

Vous trouverez ci-joint le déroulé du Comité Central d’Entreprise  extraordinaire du 16 janvier 2019, sans les commentaires ni les interprétations des Organisations Syndicales, laissant ainsi uniquement place aux propos et informations de la Direction Générale.

Nous avons appris avec consternation  et une immense tristesse le décès d’un salarié de Lyon Rillieux qui s’est donné la mort vendredi soir.  

Une déclaration des élus a été  lue et une minute de silence observée en mémoire de notre collègue Christophe NAUDIN. Nous pensons à la famille, à ses proches et réclamons des mesures pour empêcher l’éventualité de tels drames. Dans cette période trouble de l’AFPA, trouble parce qu’aucune visibilité sur l’avenir, nous devons continuer collectivement œuvrer pour qu’il n’y ait pas d’autres Christophe qui souffriraient d’un avenir incertain :

 la Direction en mettant en œuvre un véritable accompagnement des équipes et des salariés potentiellement touchés ou non par ce PSE

– Les CHSCT en assurant de façon juste, professionnelle leurs prérogatives

– Les partenaires sociaux en étant force de proposition de façon active, afin d’éviter que cette période anxiogène ne soit trop longue, parce que ce cycle actuel que nous vivons tous, conduit inexorablement au doute, voire au pire.

Le PSE tel qu’il nous est imposé au lieu d’un PDV souhaité par la CFE-CGC, n’est pas en soi le problème, ce sont les moyens de mise en œuvre qui ne sont aujourd’hui pas à la hauteur. Un accompagnement digne et humain. Pour les élus CFE CGC, nous répétons que nous avons toujours réclamé un plan de départ basé sur le volontariat qui en conséquence ne place pas les salariés en situation de souffrance et/ou entraîne l’éventualité de tels drames qui sont inacceptables.

VERBATIM CCE : 

Le président de l’AFPA Jean Pierre GENESLAY : «  Cette journée est endeuillée »-« La lumière sera faite je m’y engage »-« le plan QVT est une décision unilatérale de la Direction. On ne peut pas exclure les managers de cet accord mais on est prêt à en rediscuter »-« L’antériorité des éléments que vous me rapportez  sur diverses situations (centre, région, salariés) me choque beaucoup. »-« la mission de Service Public s’effectue à plusieurs niveaux. Les discussions avec les régions sont souvent difficiles et longues »-« Il n’y a pas eu de manipulation pour aboutir au 18 octobre »-« Nous devons être prudents avec les projets en cours car nous sommes soumis aux décisions des CR. »-« Je ne suis pas venu amuser la galerie »-« Nous devons partager, entre les Organisations Syndicales Représentatives « -« Nous prendrons des mesures par rapport aux Risques Psycho Sociaux »-« tout en gardant comme objectif de ramener l’Afpa à un résultat équilibré-« il y a des choses qui avancent avec les Greta pour partager une vision sur la mission de service public. 

  1. METTOT : « Depuis 2012, sous réserve, nous avons compté 7 suicides »-« Sur Psya, en 2018 il y a eu 148 entretiens pour 101 salariés »-« Rendez-vous avec le Président Geneslay et les OS Représentatives le 17 janvier à 15 h 30. »-« L’annonce du projet de transformation a eu effet d’accroissement du nombre d’appels »-« 70% ont donné lieu à un entretien unique. 62% de femmes. Les problématiques sont à 74% professionnelles ». 

Lire le Direct ici CR du CCE EXTRAORDINAIRE DU 16 JANVIER 2019

la déclaration des élus Déclaration CCE 16 01 19 IRP demande d enquête

 

SNPEA © 2016