« En direct du CCE extraordinaire du 29 novembre 2018 »

Cher(e)s collègues,
vous trouverez ci-joint le déroulé du Comité Central d’Entreprise extraordinaire du 29 novembre 2018, sans les commentaires ni les interprétations des Organisations Syndicales, laissant ainsi uniquement place aux propos et informations de la Direction Générale.
Verbatim :  « 126 M€ sont concernés par le projet de restructuration (formation, mesure accompagnement etc…) »-« . L’intention de l’Afpa est de faire qu’après le PSE, nous puissions perdurer »
« Nous allons réinviter les Organisations Syndicales Représentatives  pour revenir en négociations le 11 décembre »
« Il est envisagé des formations d’adaptation au nouveau poste (300 heures max à voir). »-« Les catégories sont larges »-« Il ne faut pas qu’il y ait des compétences majeures qui soient divisées »-« Pour les Formateurs, le travail a été fait avec la DIFQ « -« Si les Formateurs maitrisent 50% des compétences d’un autre titre on les a regroupés en 1 seule catégorie mais il faut une réciprocité obligatoire
pour permettre l’interchangeabilité des fonctions.  –« nous avons déterminé les complémentarités et passerelles entre les métiers et non pas entre GRN. »-« L’intitulé de la fiche de paie et le travail réalisé au quotidien est un autre sujet»-« On considère qu’il y a recouvrement sur 2 spécialités si la moitié des activités est réalisable sur l’une ou l’autre.
« Même calcul (50%) au niveau des compétences maitrisées pour tenir les 2 emplois. »-« Nous n’avons pas tenu compte du niveau de qualification des Formateurs (Expert, Conseil…) dans nos travaux.
« Les compétences transverses d’un Chargé de Mission existent mais la famille métier peut être différente (RH, commercial, gestion »
« Le nombre de postes supprimés peut être impacté uniquement  à la baisse par la mise à jour des fichiers et/ou la négociation»-« Les emplois vacants seront sur la Bourse »-« la priorité sera bien sur donnée à l’interne. » 
SNPEA © 2016