« En direct du CCE extraordinaire -PSE- du 13 décembre 2018 »

VERBATIM :

« 3 325 catégories professionnelles, dont 157 sur la catégorie  formateur –          420 catégories en version initiale » – « 95 % des corrections ont été apportées en raison d’une forme incorrecte. Exemple : « chargée de mission » (féminisée), et « chargé de mission »  (masculinisé) ont créé 2 catégories professionnelles différentes. » – « 150 situations de postes nécessitent encore des contrôles »- « Les catégories n’ont pas d’impact sur le nombre de postes supprimés »-«  « 325 catégories professionnelles à présent, sur environ 6480 salariés en CDI. Peut-être demain 300 ou 280 « -« Cela permet d’avoir + ou – des départs volontaires mais cela n’impacte sur le nombre de postes supprimés.

« D’ici la fin de l’année nous vous inviterons à la table des négociations – Exemple de négociation possible : les zones INSEE. Il pourrait être envisagé, par exemple, une connexité des zones INSEE. » -«  A l’intérieur des catégories professionnelles impactées par le projet de nouvelle organisation, un appel au volontariat sera produit. »

« si nous prenons la catégorie Assistanat de Formation une fiche emploi sera présentée à l’occasion d’un prochain CCE extraordinaire »

Présentation de la stratégie de développement, dans le cadre du projet de transformation –  Axes stratégiques validées :  + de cohésion territoriale, + de cohésion sociale, + de promotion sociale  -« Reconquérir les marchés régionaux et institutionnels »-« Enjeu sur les OPCO »-« Autre enjeu majeur : investir le marché de l’individu pour construire une expérience individu »-« Autre objectif : les conseils départementaux. »-«  il faut poser les éléments pour développer l’accompagnement social. »- CNFPT : « il nous faut être présent en apportant une offre adaptée. » – Pôle emploi : « Pôle Emploi est intéressé sur des solutions à apporter aux entreprises et nous travaillons en sens avec eux. » – Branches Pro, OPCO, entreprises : « enjeu à 120 millions pour 2019. » – Marché des militaires en reconversion : « ce marché faisait partie de la commande publique. Depuis 2 ans, les services Marché obligent à respecter les règles de la concurrence ». – CPF de transition : « risque de trou d’air »-« L’offre de formation doit être orientée sur un réel positionnement individuel, qui conduit à une adaptation des parcours. »- « Nous organisons notre activité commerciale autour de 16 plans de marché, » –  « 4 régions portent 50 % du CA sur les TPE PME, d’où la nécessité d’accompagner les autres régions Afpa particulièrement. » – Alternance : « ambition de devenir un acteur majeur. Très peu présent sur l’apprentissage, nous devons réaliser le travail possible et nécessaire pour ce marché » – Appel à projet sur le préapprentissage « Un groupe de travail est dans l’action pour faire des propositions à la Direction Générale. » –  Refonte de « Afpa.fr » et du canal téléphonique : « avec la réforme, nécessité d’évolutions à apporter. »-  AIF « il nous faut mener le projet de mutualisation du travail de certains assistants pour traiter les flux rapidement. Par exemple une demande d’AIF doit être traitée dans les 24 heures, sinon elle est morte. »- Evolution de la politique tarifaire : « un chantier est à engager. » –  Présentation du Village de l’Afpa : « point à traiter le 19 décembre. »

 
SNPEA © 2016