La CFE-CGC Afpa rencontre la Délégation Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle le 10 juillet

La CFE-CGC Afpa a été reçue lundi par la DGEFP. Nous avons profité de cet échange pour proposer des alternatives et demander à ce que l’Etat, majoritairement présent dans la gouvernance, prenne ses responsabilités politiques dans la construction d’un projet pour l’AFPA.
Les résultats économiques, humains, sociaux, témoignent d’un échec fondamental : une 7 ème année de gel des salaires, la perte de 300 emplois tous les ans et de 6000 salariés en 10 ans, 52 ans de moyenne d’âge, moyenne qui croît d’année en année… Comment peut-on parler d’avenir dans ces conditions-là ?

Si rien n’est fait au niveau des Ressources Humaines (rattrapage du gel des salaires, plan de départs volontaires, investissements sur des créneaux d’activité nouveaux, embauches, accompagnement sur des nouveaux référentiels d’emplois) la CFE-CGC Afpa estime que les initiatives seront, comme les précédentes, censées nous donner la victoire, mais sempiternellement vouées à l’échec.
Repenser l’offre de service, les RH et le patrimoine sont indissociables dans la notion de projet pour nous permettre d’inverser radicalement la tendance.

L’AFPA est un enjeu de formation national. Car le marché se crée et ne se rend pas. Mais là il s’agit d’une question de volonté gouvernementale.
De courage.
Bonnes vacances à toutes et tous.

Lire la déclaration remise à la DGEFP : Déclaration CFE CGC

SNPEA © 2016