« En direct du CCE du 27 septembre 2017 »

Cher(e)s collègues,

Vous trouverez ci-joint le déroulé du Comité Central d’Entreprise du 27 septembre 2017, sans les commentaires ni les interprétations des Organisations Syndicales, laissant ainsi uniquement place aux propos et informations de la Direction Générale.

 

VERBATIM :  « Notre vision vise le retour à l’équilibre économique et l’autonomie d’ici 2020 » – « Notre manière de manager doit évoluer »-« Une nouvelle approche contractuelle avec les financeurs sera proposée sur un financement à la demie journée » Nous devons construire un nouveau MODELE : Modèle Economique avec des centres structurellement et durablement bénéficiaires.Modèle administratif en simplifiant et fluidifiant nos échanges administratifs »-« Sur la trésorerie, des échanges ont lieu avec l’Etat. Il faut trouver le « véhicule financier »-« Sur le passif domanial (27M€) du à l’Etat (frais sur les centres, La Noue …): l’EPIC doit-il continuer le contentieux contre l’Etat sur ce passif ou doit il se désister »-« Sur le personnel, notre atterrissage est de 900 CDD en fin d’année »-« Il n’y a pas de chiffrage donné aux DR sur le plan d’économies à réaliser »-« Sur les encaissements : 40M€ de factures sont à rentrer au 25 septembre (22M€ des institutionnels et 18 sur les clients privés). Nous travaillons avec l’Etat pour qu’il n’y ait pas d’impasse de trésorerie en fin d’année (-72M€). L’Etat a une certaine capacité à accélérer ses versements et à les anticiper. La moitié de nos pertes se situe sur l’hébergement/restauration

Projet d’accord pour une nouvelle mutuelle santé « Nous resterons sur une participation à 50% de la part employeur. »-«La cotisation sera inférieure à celle d’Humanis avec des tarifs garantis sur 3 ans »-« Il reviendra au salarié qui ne souhaite pas adhérer de nous le faire savoir. »-« Nous  constatons sur le nouveau contrat une amélioration des prestations. »

Dire qu’il ne s’est rien passé serait mesquin, dire qu’on continue est objectif.

La suite ici :CR CFE CGC EN DIRECT DU CCE du 27 septembre 2017

La Déclaration des Elus du CCE : Déclaration CCE 27 09 17

 

Lettre ouverte de la CFE-CGC Afpa au Conseil d’Administration

A la vue de la situation financière plus que critique de l’Agence, la CFE CGC écrit au Conseil d’Administration.

Ci dessous quelques extraits :

« Par cette lettre, nous demandons au conseil d’administration de l’AFPA de prendre ses responsabilités. Celles qui lui sont dues. Théoriquement. ».
« –72 025 000 € de résultat net au 30 juin  2017 (déficit de 72 M €  qui se cumule à notre dette existante) ».
 
« La puissance publique a le choix : financer nos pertes, par centaines de millions (passées et futures) ou financer l’avenir ? »
 
« la CFE CGC a réclamé « un plan Marshall RH, patrimonial et pédagogique ».
 
« Encore faut-il que l’Afpa ait une stratégie claire, lisible, efficace économiquement et respectable humainement ». … « dans un avenir où tout s’inscrit partiellement ou totalement en numérique ». « A l’heure où des concurrents ont pour objectif des millions d’inscrits en e-learning à l’horizon 2020, croire que cela se fera chez nous, sans des investissements RH et financiers massifs est illusoire. »…….

Déclaration CFE-CGC Afpa sur l’intéressement pour tous

Des écarts de 10 000 € à chaque strate, une politique d’intéressement qui ne voit pas le jour, le système est-il viable ? surtout lorsqu’on demandera aux uns ( les 2 filiales ) de donner 80 % de l’activité à l’ autre (l’EPIC) …

Nous ne voulons  ignorer ni les uns ni les autres, d’où notre déclaration qui a pour but de concevoir un « fruit commun ».

la suite ici : l-interessement-pour-epic-et-ses-2-filiales

SNPEA © 2016