Vers une nouvelle prolongation des mandats ?

Le protocole  d’accord préélectoral proposé à la signature le 25 juillet dernier n’a retenu que la signature de la CFE CGC. Malgré certains points de discordance, nous avons tenu  à le signer pour promouvoir un autre dialogue social. Nous avons été les seuls.

Quel sens cela aurait-il de prolonger ? Quand 4 ans après la loi Nº 2015-29 du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions, nous fonctionnons encore et toujours avec 24 CRE ! C’est la preuve, vu de l’extérieur que l’AFPA continue de raisonner comme « avant ».

Quel sens cela a de faire déplacer des équipes dirigeantes régionales, qu’on soit d’accord ou pas avec elles, le mardi à Metz, le mercredi à Strasbourg, le jeudi à Troyes ? Sinon que de carboner l’atmosphère et de les épuiser, dans une logique de vouloir arroser l’arroseur ?

Nombre de sièges prévus au CSE

Nous étions d’accord avec la direction et d’autres syndicats sur le nombre d’élus proposé dans le prochain CSEC (qui remplacera le CCE actuel). 28 élus au lieu des 48 actuels. Cela nous semble  suffisants et correspondre à la baisse des effectifs de l’AFPA depuis 2013.

Par contre, nous n’étions pas d’accord ni avec la direction ni avec les autres syndicats sur le fait que les suppléants peuvent siéger. Pour la CFE CGC, un suppléant supplée en cas de vacances, congés, absence du titulaire.

 « Rien n’est sûr et que tout est possible »…. Le pouvoir est entre leurs mains. Dernière ligne droite cette semaine

SNPEA © 2016