VŒUX 2020

Bonjour à toutes et à tous, 

3 vœux pour la nouvelle année,

Tout d’abord notre 1er vœu est destiné à l’ensemble du personnel qui va nous quitter dans les prochaines semaines après des années de bons et loyaux services. Quel paradoxe de voir sur leur visages une forme de délivrance ! Mais on les comprend… compte tenu de la situation de ces dernières années. Nous leur souhaitons, quels que soit leurs projets, retraite ou reconversion, un apaisement et une pleine réussite de ceux-ci. 

Notre 2ème vœu est tourné vers l’ensemble des salariés dont les postes ou les centres ont été supprimés, vers tous ceux qui ont exprimé des souhaits de départ insatisfaits et pour lesquels aucune solution ou aucun accord n’a pu être possible à ce jour. C’est un sentiment d’injustice et d’iniquité qui nous anime : des délais trop courts, des quotas de places au départ insuffisants, de nombreuses erreurs relevées dans les remontées d’informations, font que se joue là un drame RH dont nul n’est conscient des suites. L’Afpa et surtout sa gouvernance ne doivent absolument pas vous laisser tomber. Ces frustrations, ces traumatismes doivent immédiatement dès 2020, se substituer par un nouvel avenir, plus sûr, plus fiable. 

Notre 3ème vœu concerne enfin l’ensemble du personnel qui reste à l’Afpa. Nous restons avec vous et nous nous battrons. La CFE CGC sait que le chemin qui mène à la réussite nécessite des changements. Pour l’Afpa, pour vous, dès la mise en place du CSEC, dès la 1ère réunion d’agenda social, la CFE CGC exprimera des souhaits immédiats d’ouverture de négociation sur les sujets portés durant la campagne et souhaités par près d’un tiers des salariés. La CFE CGC restera très attentive à la faculté de la direction à pouvoir donner suite à nos demandes. Nous savons que les négociations peuvent durer des mois, tant le travail est lourd, complexe, fastidieux, mais que sur le terrain, le travail des salariés l’est tout autant et de ce fait mérite une réponse positive en terme tangible dès la fin de l’année 2020. 

Mieux vivre, avoir du sens, être un EPIC qui soit le bras armé de l’Etat et non désarmé dans la lutte contre l’exclusion sociale nécessite une reconsidération pleine et entière des fondamentaux de notre exercice professionnel : C’est ce message que nous porterons à la gouvernance, dès que les instances du personnel (CSEC et CSEE) seront mises en place.

A ce sujet, nous félicitons les échanges constructifs qui ont prévalu entre les organisations syndicales et permis d’aboutir rapidement à un accord constitutif du premier CSEC. Il devrait avoir lieu le 28 janvier.

Aux salariés, la CFE CGC s’engage à parler avec intégrité et transparence, considération nécessaire à la réussite de l’Afpa. Nous leur souhaitons, bonheur, santé et une nouvelle réussite de l’Afpa 

Cordialement

André THOMAS

Président SNPEA

Délégué National Confédéral CFE CGC Pôle Service Public

SNPEA © 2016